« La couronne aux canneberges, aux noix de pécan et sirop d'érable de la reine des lunatiques | Main | Tu le connais toi le petit dernier des éditions Tana? »

On ne résiste pas à l'appel du burger (mais attention Anaïk, ça va raquer vers l'Outre-Atlantique)

Incroyable 2 billets à moins de 5 mois d'écart, ça faisait un bail que c'était pas arrivé hein ! Pourtant il s'en est fallu de peu pour que je jette l'éponge le lendemain de mon dernier billet. A cause de quoi ? A cause des 17658 (et le chiffre est, pour une fois, véridique !!) commentaires spameux dont est infestée la feuille de chou. Entre ceux qui veulent que je me fasse rallonger la zigounette, ceux qui veulent que je prenne du Viagra (ou un générique), ceux qui veulent que je gagne 1 bonnet de sous-tif (pour ça je dirais pas non ceci-dit...), ceux qui veulent me montrer Britney Spears, Angelina Jolie ou Gwen Stefani à poil (évidemment pas le moindre commencement de début de Jake Gyllenhaal ou Guillaume Canet, sinon j'aurais rien contre), Solange (dont le père est mourant) qui veut me faire blanchir de l'argent ivoirien, Odette (dont la mère est mourante) qui veut me faire blanchir de l'argent camerounais... au secours !!!!!! Bref du coup en misérable hôte que je suis j'ai dû fermer les commentaires depuis 4 jours, désolée pour ceux et celles qui auraient voulu laissé un mot. Je vais tenter de les rouvrir aujourd'hui en priant les Dieux de la junk mail de m'oublier un peu.
Bon mais alors revenons-en un peu à nos moutons, par où commencer après tant d'absences... pfff ben comme tout lecteur attentif et/ou assidu l'aura compris, 2007 a été une année pas mal chargée. En quelques chiffres : 98 litres de chaudes larmes, 739 heures de sommeil ratées, 18 kilos envolés,1 castor canadien adopté, 112 miles courus (sur le tread mill ou sur les bords du lac), 193 heures entre le gymnase de U. of T. et la salle d